Explication de texte ...et de logo

Une création d'entreprise, c'est le résultat de travail, de temps, de motivation, quoique peut-être pas autant qu'on peut l'entendre dire. C'est surtout un inconnu, un impensé pour beaucoup.
Et parmi les questions suscitées à l'évocation du projet, il en est une qui est récurrente: "Et comment ça s'appellera?"

Des mois durant, ma réponse n'a pas été à la hauteur de l'attente. Difficile en effet de se contenter d'un: "Je ne sais pas encore"... Mais est-ce si improbable de mener un tel projet sans en connaître le nom?

Si, comme je l'ai fait, on écarte dès le début de sa réflexion la possibilité d'associer son nom à celui de l'entreprise, on comprend aisément que la démarche en sera plus longue.
Passons sur les détails et venons-en au résultat de mes pérégrinations: Epigétal. De quelle démarche ce nom st-il le produit?

Les filières végétalisées pour l'assainissement des eaux se distinguent notamment des autres dispositifs épuratoires par le fait que l'effluent arrive brut en surface. Elles permettent ainsi, et parallèlement aux autres avantages qu'elles présentent, de mieux assumer ses rejets ou de davantage responsabiliser à ceux-ci. Il s'agit pour moi d'une dimension importante des Filtres Plantés de Macrophytes; je souhaitais donc qu'elle soit présente dans le nom même de l'entreprise. Le terme qui le permet, en botanique, c'est "épigé": http://www.cnrtl.fr/lexicographie/%C3%A9pig%C3%A9
La contraction était facile ensuite pour accentuer l'importance du végétal dans le fonctionnement du dispositif épuratoire.
Ainsi donc, de façon schématique: épigétal = épigé + végétal !

Le logo, quant à lui, se veut la traduction du fait que, de l'organique minéralisé, nait le végétal. La spirale y est alors  la représentation de ce cycle, celui qui s'accomplit au sein des bassins. La croissance spiralée du végétal, Goethe l'avait déjà observée dans La Métamorphose des plantes (http://www.editions-triades.com/nature/la_metamorphose_des_plantes.html). L'ayant lu peu de temps avant d'imaginer un logo, voilà qui me laisse à penser que son influence aura pesée...

Un logo, un nom, le choix est aussi et peut-être surtout dans ce qu'on n'y met pas.
L'absence de référence au milieu aquatique est ici délibérée. Elle a été voulue pour préparer une diversification souhaitée de l'activité du bureau d'études vers le domaine des toilettes sèches.
Ce sont donc des choix, du tri et des prises de décisions pour sortir du brouillard et répondre: "Hum, ça devrait s'appeler Epigétal"...